Posted in Municipales 2020

Bordeaux : quelle politique culturelle ?

Bordeaux : quelle politique culturelle ? Posted on 14 février 2020

Après le texte de soutien à Nicolas Florian publié par Rue89 Bordeaux et signé par quelques acteurs du milieu culturel bordelais, un large collectif d’artistes et acteurs et actrices culturelles de Bordeaux et de la Métropole, représentant toutes les disciplines et toutes les esthétiques, prend à son tour la parole et publie aujourd’hui une tribune invitant les candidats à un débat véritable et à des engagements concrets sur la politique et les droits culturels.

La politique culturelle d’une ville doit reposer sur deux aspirations intrinsèquement entremêlées et inaliénables : permettre l’émancipation des artistes et des citoyens et citoyennes – leur participation active dans la vie et la transformation de la ville –  et l’émergence d’un environnement vertueux dans lequel toutes et tous disposent des justes conditions de leur existence et de leur création.

Aujourd’hui, force est de constater que, à Bordeaux, il reste du chemin à parcourir et ce, quoi que l’on pense de la richesse des initiatives qui ont vu le jour ces dernières années, en particulier celles portées en toute indépendance par les artistes et les organisations culturelles, relayées ou non par la puissance publique.

Nous, artistes, acteurs et actrices de la culture, organisations de Bordeaux et de sa Métropole, indépendantes mais engagées, attendons des candidats, dans la courte campagne municipale qui s’amorce, qu’ils se saisissent de la question culturelle de manière transversale et systémique et non sur un mode vertical et cloisonné dans une volonté de contrôle ou de récupération.

Une ville de cultures est une ville où chaque citoyenne et citoyen peut être porteur de ce qui fait culture à ses yeux, où chacun et chacune, quelles que soient ses références, ses identités et son histoire, est en capacité de mobiliser ses aspirations personnelles, citoyennes et créatrices pour participer de la vie de la Cité, du récit de son quartier, de jouer et débattre au cœur du théâtre démocratique, de siffler la mélodie – harmonieuse ou dissonante – du vivre ensemble.

Les artistes sont là pour inspirer et accompagner ce mouvement par leurs forces créatrices et leur expérience professionnelle. Ils et elles peuvent, à toutes les échelles de l’action publique, porter un regard critique sur le débat public – environnement, conditions sociales, éducation, mobilité, urbanisme, économie – et par là même permettre l’émergence d’une « cité concertée », souhaitable et souhaitée.

Une ville de cultures est aussi un biotope vertueux dans lequel les artistes trouvent les moyens et les leviers – fonciers, financiers, de résidence de création, de formation, de production, de diffusion, de transmission – pour faire exister leur travail et trouver l’équilibre économique pour vivre et participer à des transformations sociales et urbaines indispensables au bien vivre. Elle se doit d’être un terreau fertile pour les forces endémiques du territoire, dans leurs diversités esthétiques, économiques et d’échelles. C’est ainsi que l’on cultive un patrimoine vivant !

Pour résumer cette aspiration en une formule, la ville doit être un vivier plutôt qu’une vitrine.

Ce que nous attendons de notre future municipalité, c’est qu’elle ait le sens du dialogue et de la confiance, l’humilité d’être levier et relais des initiatives et non programmatrice. Qu’elle mène une action non au service des statistiques touristiques ou d’un éventuel rayonnement culturel international mais bien au profit de toutes et tous et notamment des artistes qui vivent dans et participent de la ville. Après tout, chers candidats, ce sont elles et eux qui vous élisent!

C’est ainsi que Bordeaux inspirera et rayonnera en son sein et au-delà.

 

Premiers signataires 

Blaise Mercier, Fabrique Pola
Eric Chevance, enseignant et acteur culturel
Joël Brouch, directeur de l’OARA/Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine
Framboise Thimonier, administratrice de production du spectacle vivant
Julie Paratian, SISTER Production
Nicolas Etienne, Éditions L’Arbre Vengeur
Dominique Beaufrere, artiste
Brigitte Comard, autrice
Magali Novion, Fabrique Pola
Stéphane Pinard, Fabrique Pola
Marc Adi, artiste
Vanessa Daems, Fabrique Pola
Blandine Galtier, artiste
David Helman, Act’image et Lebolabo
François Mary, chargé de production arts de la rue
Carole Rieussec, artiste électroacoustique, membre de revue et corrigée, co-fondatrice du festival Sonorités
Nadia Russell Kissoon, L’Agence Créative
Irwin Marchal, directeur de la galerie Silicone et commissaire d’exposition
David Vincent, Éditions L’Arbre Vengeur
Sophie Poirier, autrice
Sabine Delcour, photographe

Photo de couverture : OliwanTravail personnel – Port de la Lune, Bordeaux, France.